Essai HONDA CR-V Hybrid Exclusive 4WD

Cédric Morançais, le 05/02/2019

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

L’hybridation fait son grand retour sous le capot d’une Honda vendue sur le marché européen. Sans surprise, c’est un SUV qui profite de la nouvelle motorisation maison, en l’occurrence le CR-V. Son objectif : ne pas laisser le champ libre au nouveau Toyota Rav4.

Deux moteurs qui changent tout

Il y a quelques mois, suite à notre essai de la version thermique du nouveau CR-V, nous concluions que le seul véritable point faible de ce SUV était son moteur, à la fois anémique et gourmand. Nous ne cachions alors pas notre hâte de prendre le volant de l’hybride. C’est désormais chose faite.

Dans cette déclinaison inédite, le CR-V associe un 2.0 i-VTEC atmosphérique avec un moteur électrique, l’ensemble développant un maximum de 184 ch. La meilleure nouvelle, c’est que cette mécanique ne rejette, selon le cycle d’homologation, que 125 g/km (119 g/km en deux roues motrices. Le malus écologique fond donc notablement, passant de 2 773 € pour la version essence à 75 €. En tenant compte de cette taxe, le CR-V hybride s’avère donc moins couteux à l’achat que la version 193 ch.

Si les chiffres sont largement à l’avantage de l’hybride, qu’en est-il de la conduite ? Grâce aux 315 Nm délivrés par son moteur électrique, ce CR-V ne montre aucune peine à reprendre à basse vitesse. Avec, en prime, un silence de fonctionnement quasi-total jusqu’à 80 km/h. Dans les centres urbains et les boulevards périphériques, ce SUV se révèle être une arme fatale si l’on parvient à faire exception de son gabarit, davantage taillé pour les métropoles nord-américaines que pour les ruelles européennes. La mécanique se montre un peu moins à l’aise sur voies rapides, surtout lors des séances d’accélération. assez sonores. L’appétit en carburant varie aussi très largement dans ces deux cas de figures. En ville, avec le pied léger, comptez aux alentours de 5 l/100 km. En revanche, sur autoroute, les 10 l/100 km ne sont jamais loin.

Le passage à l’hybridation n’influe pas, par ailleurs, sur les qualités du CR-V en matière de confort : suspensions et sièges préservent le dos des passagers en toutes circonstances. En contrepartie, le comportement routier ne peut être qualifié de dynamique. Au final, il n’y a qu’un point sur lequel le CR-V essence conserve l’avantage, la possibilité d’opter pour une troisième rangée de sièges. Et même en configuration 5 places, le volume dédié aux bagages pâtit de l’implantation des batteries, tombant de 561 à 497 l. Un volume parmi les moins conséquents de la catégorie.

À retenir

Les plus

Consommation en ville, agrément de conduite, moins cher (malus inclus) que le thermique

Les moins

Châssis toujours peu dynamique, absence de version 7 places

Note de la rédaction

14/20

Agrément de conduite : 13/20
Sécurité active et passive : 15/20
Confort et vie à bord : 15/20
Budget : 16/20
Fiche technique
MOTORISATION
Carrosserie
SUV
Année
2018
Energie
hybride essence
Cylindrée
1993 cm3
Nombres de cylindres
4 cylindres
Disposition des cylindres
en ligne
Alimentation
atmosphérique
Puissance
184 ch à 6200 tr/min
Couple
315 Nm à 0 tr/min
TRANSMISSION
Roue motrices
Traction intégrale
Boite de vitesse
variation continue
DIRECTION
Direction
crémaillère
Type
Electrique
Diamètre de braquage
11
FREINAGE
Freins avant
Disques ventilés
Freins arrière
Disques
SUSPENSIONS
Type de suspensions
Train AV
Train AR
DIMENSIONS
Longueur
460 cm
Largeur
186 cm
Hauteur
169 cm
Empattement
Poids à vide
1598 kg
Réservoir
Pneumatiques
PERFORMANCES
Vitesse maximale
180 km/h
0 à 100 km/h
9.2 s
CONSOMMATIONS
Consommation mixte
5.5l/100km
Émission de CO2
125 g/km
TARIF
Prix de base
34600 €
Prix du modèle essayé
45970 €

Poster un commentaire