Aides et primes

Avec l’adoption définitive de la Loi de finances pour 2021, les automobilistes français qui désirent acquérir un véhicule savent enfin à quelle sauce ils vont être mangés. Pour la pérennisation du barème actuel du bonus jusqu’au 30 juin prochain, il n’y avait pas de suspense : le Gouvernement a le droit de prendre ce type de décisions incitatives sans consulter le parlement. En revanche, pour tout ce qui touche à la taxation, les députés ont toujours le mot de la fin.

Lorsqu’il s’agit de taxer l’automobile, nos gouvernants ne manquent généralement pas d’imagination. Preuve en est la mise en application, au 1er janvier prochain, d’un barème durci, même si c’est finalement moins que ce que le Gouvernement voulait initialement, du malus écologique.

C’est au siège d’Île de France Mobilités que nous avons eu la chance d’être convié pour assister à la présentation par Valérie Pécresse, la médiatique présidente de la Région Île de France, de la suite du plan vélo pour 2020 et au-delà.