Essai

BMW double son offre sur le segment des limousines en offrant une version électrique à sa nouvelle Série 7. Un porte-étendard de choix et peaufiné dans les moindres détails. Une proposition – presque – unique sur le marché.

La version PHEV de la berline allemande impressionne par son endurance en tout électrique. Et cette Mercedes Classe C branchée sait par ailleurs rester très sobre même batterie à plat. Mais aussi vertueuse soit-elle, cette version 300e implique un surcoût impossible à rentabiliser. Un modèle taillé pour les flottes.

La plus célèbre berline BMW (et du monde ?) s’est refait une beauté. L’allemande cisèle son regard, se montre plus musclée aux entournures, mais adopte surtout un intérieur modernisé par une profusion de numérique et de tactile. Un modèle toujours aussi séduisant, a fortiori dans cette variante break, puissante et plutôt sobre.

Le SUV 100% électrique de BMW est déjà un adepte du toujours plus. Ultra-performant, très techno et offrant une expérience utilisateur unique, l’allemand impressionne déjà. Alors pourquoi opter pour une version à peine plus performante, à la sportivité somme toute relative et surtout moins endurante ?

Peut-on être un SUV familial propulsé par l’électricité tout en étant sportif ? A cette question, Skoda tente d’apporter une réponse en insérant sous le capot de l’Enyaq iV « normal » la mécanique de 300 ch de son cousin, le coupé RS. Si le résultat est plutôt séduisant, la promesse n’est que partiellement tenue.

Afin de compléter sa gamme de modèles compacts, déjà forte de 4 propositions, Peugeot lance la 408. Loin d’offrir une succession à la défunte 407, cette inédite Lionne se veut innovante en mélangeant un maximum d’inspirations. Un amalgame générateur de succès ou un assemblage indigeste ?

Depuis plus de 20 ans, Volkswagen nous promet une version moderne de son mythique Combi. Notre patience est enfin récompensée avec un modèle parfaitement dans l’air du temps puisque 100 % électrique. La marque allemande tient-elle là un nouveau mythe ?

Jusqu’à présent, la politique de Skoda était de se concentrer sur les segments les plus rationnels du marché : berline, break et SUV. Mais, sans doute encouragé par ses succès commerciaux, la marque se décide à se lancer dans une catégorie passion, celle des SUV coupés. De surcroit, sa première incursion dans ce segment est 100 % électrique. Une vraie révolution ?