LAND ROVER

Évoluer en douceur et dans un silence relatif en pleine nature, jouer les parfaits citadins sans le moindre rejet de CO2 ou encore échapper à une taxe conséquente, la version PHEV du Defender lui ouvre un nouveau champ des possibles. Reste que cette version manque d’arguments autres que financiers.

La société britannique Lunaz, dont les travaux d’électrification de modèles classiques signés Jaguar, Bentley ou encore Rolls-Royce, ont déjà séduit de plusieurs clients, va prochainement lancer la production de modèles Range Rover classiques animés par des groupes propulseurs électriques.

Land Rover vient d’introduire au catalogue de son modèle Range Rover Sport, une nouvelle motorisation 6 cylindres en ligne dotée d’une hybridation légère développant 400 ch, qui sera dans un premier temps disponible sur l’édition spéciale Range Rover Sport HST.

Land Rover a levé le voile sur la version 2018 de son indémodable Range Rover, modèle qui a fait l’objet d’un restylage complet et sera proposé comme le Range Rover Sport plug-in hybrid (PHEV) dévoilé la semaine passée, équipé d’une nouvelle motorisation hybride.

Les modèles Range Rover et Range Rover Sport de dernière génération ont tous été conçus pour intégrer, dès le départ, un système hybride. Le pack de batteries refroidi par eau est donc intégré sous le plancher du véhicule dans un carter de protection en acier au bore, sans empiéter sur le volume de l’habitacle ni du coffre. Le Range Rover Hybrid offre donc la même habitabilité 5 places et le même volume de rangement que le véhicule standard ; il conserve une roue de secours standard. Ce refus du compromis se retrouve sur le Range Rover Sport Hybrid dont l’habitabilité a été préservée, y compris sur le modèle à 5+2 places.