Volkswagen et BP vont déployer un réseau de charge rapide composé de 8000 bornes.

Pascal Rops, le 06/05/2022

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Pour rendre la voiture électrique moins contraignante, Volkswagen va déployer 8000 bornes de recharge rapide en collaboration avec le pétrolier BP. Et cela, tout en étant impliqué dans le développement du réseau Ionity.

Il ne se passe plus une seule semaine sans que l’on parle de l’installation ou le déploiement de bornes de recharge en France ou en Europe. Après les annonces des différents pétroliers et concessionnaires autoroutiers, cette fois-ci c’est au tour du Pétrolier britannique BP d’annoncer qu’il souhaite aller encore plus loin et plus vite dans le déploiement de son réseau de recharge. Et pour cela, il vient de signer un partenariat avec le constructeur automobile Volkswagen, malgré que ce dernier soit partie prenante dans le réseau de charge Ionity.

En effet, le constructeur de Wolfsburg va fournir à BP des milliers de bornes de recharge rapide qui seront principalement destinées à la Grande-Bretagne et à l’Allemagne, puis au reste de l’Europe. Dans le cadre de cette coopération, le groupe VW et BP veulent d’abord créer 4000 nouveaux points de recharge au cours des deux prochaines années. D’ici fin 2024, d’autres pays européens devraient s’y ajouter, pour atteindre jusqu’à 8000 points de charge.

Concernant les bornes de recharge à proprement dit, il s’agit de modèles « Flexpole » qui permettent une recharge rapide avec une puissance de charge allant jusqu’à 150 kilowatts.

Selon le modèle de véhicule, il est ainsi possible de recharger jusqu’à 160 kilomètres d’autonomie en seulement 10 minutes.

Les bornes Flexpole ont pour atout de ne nécessiter que peu de travaux, ce qui permet une installation rapide. Chaque borne Flexpole dispose de deux points de recharge et d’une batterie intégrée. La présence de cette batterie (d’une capacité de 200 kWh) élimine ainsi la nécessité de raccordements à un réseau haute tension ; les stations de recharge Flexpole peuvent être directement raccordées à un réseau basse tension (220 volts), ce qui permet de faire l’impasse sur un transformateur spécifique et ne nécessite pas de travaux conséquents. Volkswagen et BP misent donc sur la flexibilité de la nouvelle borne de recharge Flexpole pour en installer simplement sur les espaces libres des stations-service. Ces bornes seront installées dans des stations-service BP et Aral.

Le directeur général de BP, M. Looney, a évoqué les avantages de la technologie de recharge de Volkswagen. Pour BP, il n’y aurait pas de longs délais d’autorisation, car les bornes de recharge n’ont pas besoin d’un raccordement électrique particulier, mais peuvent être raccordées au réseau existant. « Cela aide beaucoup », a-t-il déclaré. En outre, il est facile d’installer d’autres bornes de recharge dans les stations-service si la demande augmente en conséquence. Notons que Volkswagen a également conclu des coopérations en matière d’infrastructure de recharge dans d’autres pays européens. En Espagne, ce sont surtout les grands axes routiers qui doivent être desservis en collaboration avec le groupe électrique Iberdrola. En Italie, Volkswagen veut coopérer avec le géant de l’électricité Enel afin d’étendre le réseau de recharge rapide aussi bien sur les autoroutes que dans les zones urbaines. Volkswagen dispose d’une enveloppe d’environ 400 millions d’euros dévolue au programme dans toute l’Europe d’ici 2025. Le groupe VW exploitera alors, en association avec ses différents partenaires, environ 18 000 points de recharge rapide publics en Europe. Cela correspondra à environ un tiers des besoins totaux prévus pour 2025 sur le continent européen.

Poster un commentaire