Peugeot 308 R HYbrid Concept

Vincent Desmonts
16/04/2015
Une 308 de 500 chevaux ? Peugeot a osé ! Ce n’est pour l’instant qu’un concept-car, mais qui préfigure à la fois les futures hybrides de PSA et la prochaine 308 sportive.

Un moteur thermique et deux machines électriques, un kilomètre départ arrêté en seulement 22 s et des modes de conduite baptisés « Track » et « Hot lap » (tour chrono) : voilà une carte de visite que ne renieraient pas des hypercars comme la McLaren P1 ou la Porsche 918 Spyder. Et pourtant, c’est celle du nouveau concept-car Peugeot présenté au salon de Shanghai, la 308 Hybrid R ! Un prototype très, très méchant, qui a deux objectifs : annoncer le style de la future sportive de la gamme, mais aussi donner quelques indications quant à l’architecture des futures hybrides du groupe PSA. Des hybrides rechargeables qui devraient arriver d’ici 2019, et qui carbureront désormais à l’essence, puisque l’hybride diesel, trop européano-européen, n’a guère les faveurs du patron Carlos Tavares, qui a les yeux rivés sur le marché chinois. La 308 Hybrid R adopte donc un 1.6 THP de 270 ch et deux machines électriques de 115 ch (une par essieu), reliées à une batterie lithium-ion de 3 kW implantée à la place du réservoir d’essence, qui migre pour sa part sous le plancher du coffre. La capacité somme tout modeste de l’accumulateur (trois fois moins qu’une VW Golf GTE) devrait limiter l’autonomie en mode 100 % électrique « ZEV » à une dizaine de kilomètres. Un peu juste !

Mais gageons que d’ici à 2019, cette chaîne cinématique aura progressé. D’autant que, comme vous l’aurez deviné au vu de son look hyper agressif, la Peugeot 308 Hybrid R mise tout sur la performance. En mode « Road », 300 ch et 400 Nm de couple sont disponibles, la machine électrique avant étant désactivée. En « Track », ça devient sérieux, avec 400 ch et 530 Nm, la machine électrique avant venant assister les deux autres moteurs lors des accélérations. Enfin, dans le mode « Hot Lap », c’est la folie furieuse : les trois moteurs fonctionnent à 100 % pour délivrer les 500 ch de puissance maxi, ainsi que… 730 Nm de couple ! Pour gérer cette cavalerie, la 308 Hybrid R adopte des voies élargies de 80 mm, chausse des pneus en 235/35 R 19 et s’offre des freins surdimensionnés. La face avant est entièrement revue, avec une énorme calandre, un bouclier largement ajouré et un capot percé d’ouïes de ventilation. Même topo à l’arrière, avec gros becquet, diffuseur spécifique et teinte gris mat avec une « coupe franche » déjà vue sur la Peugeot 208 GTI 30th.

A lire aussi :   Renault Austral, le SUV électrifié

La future 308 sportive (qui devrait s’appeler GTI et non R) s’inspirera fortement du look agressif de cette Hybrid R, mais fera l’impasse sur les moteurs électriques, ne conservant que le 1.6 THP. Les voies XXL et les ailes bodybuildées ont également peu de chances de franchir le cap de la série. La 308 GTI devrait être présentée d’ici à la fin de l’année, peut-être au salon de Francfort.

Poster un commentaire