Essai JAGUAR I-Pace

Nicolas Valeano, le 05/06/2018

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Rarement nouveauté n’aura été aussi attendue, surtout dans le domaine de l’électrique. Première à affronter directement les Tesla, avant même l’arrivée des allemands, la Jaguar I-Pace joue gros et elle aligne des arguments qui semblent imparables. Puissance, comportement, confort, autonomie, agrément : nous avons pu tout tester sur route, autoroute, et même circuit et piste 4x4.

Entrée par la grande porte

Première bonne impression : alors que l’I-Pace manquait de force visuelle, perdue parmi les nouveautés du salon de Genève, son design prend toute sa mesure dans son élément naturel. Voilà une auto à la fois compacte, trapue, agressive, aux proportions inhabituelles mais qui fonctionnent particulièrement bien. Car avec son empattement de 2,99 m pour 4,68 m en tout, l’I-Pace rejette ses (grandes) roues aux 4 coins, présageant un comportement habile que nous ne tarderons pas à confirmer. L’autre avantage se situe dans l’habitacle : l’espace disponible au-dessus du lit de batteries est exploité au maximum, offrant une cabine spacieuse et confortable. Aux places avant, on est surpris de se trouver calé dans de moelleux baquets (leur utilité deviendra vite une évidence…) et face à une jolie planche de bord digne d’une voiture de sport, avec une grosse console centrale et une position de conduite excellente. Moins flatteur, l’examen de certains traitements de surface déçoit pour cette auto au tarif frisant les 5 chiffres, avec de faux aluminiums ou des écrans en retrait par rapport à leur surface tactile plastique et sans retour haptique, comme chez Audi. Les places arrière sont très généreuses, de même que le coffre donné pour 656 litres de volume. Evidemment, elle se doit aussi d’être super connectée, avec une appli permettant la charge ou le préchauffage à distance, une compatibilité avec l’assistant personnel Alexa d’Amazon (pas encore en France) et surtout, une intelligence artificielle capable d’adapter les réglages de l’auto comme la radio selon l’heure de la journée ou l’autonomie en fonction des styles de conduite…

Performances de premier ordre

Sans vouloir se lancer dans la course aux records, Jaguar a bien entendu doté son I-Pace d’accélérations bluffantes avec 4,8 s de 0 à 100 km/h mais surtout, des reprises époustouflantes qui effacent littéralement toute voiture doublée dans le rétroviseur. Une philosophie concentrée sur les sensations de conduites et c’est tout à l’honneur des ingénieurs britanniques : le quotidien de cette auto sera bien fait de conduite sur route, pas de drag race… D’ailleurs, une future version plus radicale (SVR ?) devrait rester dans ce credo. Et celles qui prendront part en fin d’année à l’E-trophy (formule monotype en ouverture de la Formula E) seront proches de cette version de série essayée aujourd’hui. D’ailleurs, les moteurs électriques sont, comme en FE, signés Williams. Deux moteurs synchrones de 200 ch chacun, sur chaque train roulant, cumulant la bagatelle de 696 Nm de couple pour mieux agir sur le torque vectoring et offrir une motricité vraiment sans faille. De quoi se jouer des 2,2 tonnes de l’ensemble et l’emmener facilement à la vitesse maxi limitée à 200 km/h.

Question autonomie, le constructeur promet 480 km selon la nouvelle norme WLTP et, d’après nos calculs, on peut bien compter sur 400 km à rythme raisonnable. Pas mal, d’autant qu’avec un puissant chargeur (100 kW), il faudra juste 45 minutes pour redonner 80 % de capacité aux batteries Lithium-Ion de 90 kilowatts-heure. De manière plus réaliste, en usage quotidien, compter 10 heures sur une wall-box de 7 kW pour atteindre la même capacité.

Sensations fortes

Partant du principe que « qui peut le plus peut le moins », nous avons pu effectuer quelques tours de pistes de l’exigeant circuit du Portimao, histoire de vérifier l’équilibre de ce lourd engin à la répartition de poids idéale à 50/50. Et c’est vrai que sans sous-virage outrancier ou inertie gênante, il se comporte de manière neutre et rassurante, dans de grandes accélérations soulignées par le générateur de son (qui peut être coupé). Un ensemble très agréable que l’on retrouve avec grand plaisir sur route. Grandes courbes, revêtements lisses ou dégradés, parties sinueuses, autoroute : l’I-Pace est à son aise partout, en balade comme lorsqu’on accélère le rythme. Le pied droit a tous les pouvoirs, d’une poussée généreuse, on passe dans une autre dimension de vitesse alors qu’au lever de pied, avec le mode de régénération maximum, des ralentissements de 0,4 g suffisent souvent à se passer des freins. La direction assez directe est bien calibrée tandis que côté freinage, les sensations manquent à la pédale – c’est souvent le cas sur ce type de véhicules. Reste l’amortissement pneumatique piloté qui pourrait mieux filtrer les aspérités de la route, comme le font certaines concurrentes.

Enfin, nous avons même pu faire un tour en off road. La transmission 4×4 s’y est montrée assez bluffante sur un terrain plutôt exigeant, voilà de quoi justifier sa définition de SUV haut de gamme. Attention toutefois au niveau d’équipement chiche de la version S d’accès à 78 380 €, elle ne comprend ni régulateur adaptatif, ni hayon électrique, ni cuir.

À retenir

Les plus

Efficacité magistrale, autonomie en conduite tranquille, look à part et habitabilité excellente

Les moins

Tarif et politique d'équipement, confort un peu ferme, détails de finition

Note de la rédaction

18/20

Agrément de conduite : 19/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 16/20
Budget : 16/20
Fiche technique
MOTORISATION
Carrosserie
SUV
Année
2018
Energie
électrique
Cylindrée
NC
Nombres de cylindres
NC
Disposition des cylindres
NC
Alimentation
NC
Puissance
400 ch à 0 tr/min
Couple
696 Nm à 0 tr/min
TRANSMISSION
Roue motrices
Traction intégrale
Boite de vitesse
NC
DIRECTION
Direction
crémaillère
Type
Electrique
Diamètre de braquage
0
FREINAGE
Freins avant
Disques ventilés
Freins arrière
Disques ventilés
SUSPENSIONS
Type de suspensions
Train AV
Train AR
DIMENSIONS
Longueur
468 cm
Largeur
190 cm
Hauteur
157 cm
Empattement
Poids à vide
2208 kg
Réservoir
Pneumatiques
PERFORMANCES
Vitesse maximale
200 km/h
0 à 100 km/h
4.8 s
CONSOMMATIONS
Consommation mixte
NC
Émission de CO2
NC
TARIF
Prix de base
78380 €
Prix du modèle essayé
78380 €

Poster un commentaire