Essai LEXUS RX 450h

David Lamboley, le 11/05/2009

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

En trois générations, le Lexus RX est devenu incontournable dans le paysage des SUV haut-de-gamme grâce à sa version hybride. Le nouveau 450h améliore encore le concept.

Présentation

Il arrive que les chiffres parlent de façon singulière. C’est bien le cas avec le nouveau Lexus RX 450h qui, malgré ses 2,2 tonnes sur la bascule et sa puissance respectueuse frôlant les 300 ch, ne rejette que 148 grammes de CO2 par kilomètre, un chiffre record dans la catégorie. C’est moins que pas mal de petites citadines ! Ce véritable exploit, on le doit à l’architecture particulière du Lexus RX 450h, doté comme sur l’ancienne génération d’un moteur essence épaulé par deux blocs électriques.

Chez Lexus, griffe de luxe de Toyota, l’hybridation est pour ainsi dire une tradition, mais également un succès. En 2008, Lexus a vendu en France 99% de ses RX, 76% de ses GS et 78% de ses LS en versions hybrides. La vague verte est malheureusement synonyme d’onde dorée, puisque le Lexus RX 450h est tarifé 58 900 euros en version de base « Pack Luxe », 67 300 euros en finition « Pack President » et même 76 900 euros dans sa finition haute « Pack President Techno Dynamic », seul à disposer, en série, des barres antiroulis actives, du démarrage sans clé ou de l’affichage tête haute. Le nouveau Lexus RX, pour l’heure uniquement proposé en version hybride 450h, garde la plupart de ses atouts et améliore chaque point : châssis, carrosserie, performances, consommation…

Design extérieur et intérieur

Si, au premier abord, la ligne du Lexus RX 450h ne semble pas avoir notablement évolué, nous avons pourtant affaire à une toute nouvelle voiture. Le dessin, toujours très « Lexus », est cependant aujourd’hui plus personnel. On notera par exemple le pli de tôle caractéristique au niveau des portes arrière en partie basse, la ligne de toit fuyante, la ceinture de caisse haute ou les feux façon cristal. La longueur hors tout, la largeur, la hauteur et l’empattement ont progressé de quelques centimètres, tout comme le volume du coffre et la largeur aux coudes.

Plus accueillant, le Lexus RX est également mieux construit et fait appel à des matériaux de meilleure qualité. La planche de bord futuriste est notamment caractérisée par une matrice en couleurs permettant de surveiller la plupart des fonctions, et permet de profiter également du système de navigation à technologie disque dur. Notre version Pack President Techno Dynamic dispose d’ailleurs…de tout, l’essentiel comme le superflu. Il faut du temps pour s’accoutumer aux différentes fonctionnalités, et notamment au nouveau système de commande des différentes fonctions nommé Remote Touch. Ici, pas de molette comme chez Audi ou BMW, mais une sorte d’hybride entre la souris et le track-ball, pas évident à manier malgré le fait qu’il tombe parfaitement sous la main. Cependant, en termes d’ergonomie, la position de conduite et les excellents sièges permettent de se sentir à l’aise immédiatement, c’est le principal.

Mécanique et châssis

Le Lexus RX 450h, véritable ovni dans le monde des SUV européens, est propulsé par un nouveau V6 carburant à l’essence, plus vertueux malgré une cylindrée revue à la hausse : 3,5 litre au lieu de 3.0 litre sur l’ancien RX 400h. Les deux moteurs électriques, un à l’avant et un à l’arrière, sont alimentés de façon classique par un pack de batteries positionné sous la banquette arrière et régénérés à la fois par le moteur thermique et via l’énergie récupérée lors des phases de décélération et de freinage. Lexus a revu sa copie en termes d’efficience du système hybride, permettant désormais d’afficher des consommations en très large baisse et 299 ch au total si l’on combine les trois moteurs contre 272 ch auparavant.

Malgré cette poignée de chevaux en plus, les rejets polluants sont largement en baisse, soit 148 grammes de CO2 au kilomètre pour le 450h contre 192 grammes pour l’ancienne génération ! La consommation suit logiquement cette tendance vertueuse, puisque l’on arrive à une consommation mixte moyenne de 6,3 litres/100 km, contre 8,1 litres auparavant. Même s’il faut tempérer ces chiffres, calculés selon les nouvelles normes européennes Euro 5 alors que les anciennes données sont calculées selon la directive Euro 4, nous sommes en présence du SUV essence premium le moins gourmand de la planète !

Autre point remarquable, le RX 450h permet, pour la première fois, de choisir via une commande au volant un mode 100% électrique, à condition de ne pas dépasser 50 km/h. Le silence et la sensation de sérénité en mode « EV » tout électrique est simplement stupéfiant. Au point de surprendre les passants en ville ! Ce plaisir, malheureusement, est de courte durée, faute à des batteries suffisamment performantes en termes de charge…

Sur la route

Le nouveau châssis du Lexus RX 450h est clairement calibré pour l’asphalte. L’architecture reprend les combinés McPherson triangulés à l’avant, tandis qu’à l’arrière, un nouvel ensemble à double triangulation prend place. On notera également une nouvelle élastocinématique et, à l’image des produits BMW, des barres antiroulis actives optionnelles qui permettent à la fois une excellente maîtrise du roulis et une préservation du confort. Sur ces deux points, le Lexus RX 450h s’avère assez remarquable et permet une conduite dynamique et plaisante sans conséquence sur la quiétude des passagers. La transmission intégrale d’un type particulier, puisque seul le moteur électrique arrière entraîne les roues antérieures, permet aussi un niveau de sécurité active notable, notamment sur surfaces grasses ou mouillées.

Toutefois, cette transmission intégrale, qui se passe d’arbre de transmission, ne convainc pas lorsque l’on décide de s’aventurer sur les chemins difficiles, à fortiori avec une si faible garde au sol, seulement 17,5 cm. Le Lexus RX 450h n’est clairement pas conçu pour le baroud, même si les escapades hors asphalte restent possibles.

Au chapitre mécanique, le japonais met les points sur les i malgré son image d’engin écolo. Lorsque le V6 est épaulé par les deux moteurs électriques, les 2,2 tonnes ne tardent pas à décoller au feu rouge ! Avec un 0 à à100 km/h revendiqué en 7’8, le Lexus RX 450h est capable de tailler des croupières à pas mal de SUV soi-disant sportifs. Pour le reste, la liste des atouts comprend une excellente insonorisation et une foule de systèmes de sécurité dernier cri tels l’affichage tête haute ou le régulateur de vitesse actif à technologie radar… Le Lexus RX 450h, avec sa personnalité plus affirmée, est donc à la fois au summum de la modernité et à la pointe de l’écologie.

À retenir

Les plus

Mode EV tout électrique remarquable, bonne insonorisation, modernité des équipements, qualité de la présentation, ligne réussie, dynamisme, performances, consommations moyennes

Les moins

Un SUV sans prétentions hors-asphalte, prix des versions hautes élevé, gabarit important lors des parcours urbains, faible autonomie des batteries en mode 100% électrique.

Note de la rédaction

16,9/20

Agrément de conduite : 17/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 19/20
Budget : 16/20
Fiche technique
MOTORISATION
Carrosserie
SUV
Année
2009
Energie
hybride essence
Cylindrée
3456 cm3
Nombres de cylindres
6 cylindres
Disposition des cylindres
en V
Alimentation
injection
Puissance
299 ch à 6000 tr/min
Couple
317 Nm à 4800 tr/min
TRANSMISSION
Roue motrices
transmission intégrale
Boite de vitesse
à variateur
DIRECTION
Direction
à crémaillère
Type
electrique
Diamètre de braquage
6.1
FREINAGE
Freins avant
disques ventilés
Freins arrière
disques ventilés
SUSPENSIONS
Type de suspensions
Train AV
Train AR
DIMENSIONS
Longueur
477 cm
Largeur
188 cm
Hauteur
168 cm
Empattement
Poids à vide
2110 kg
Réservoir
Pneumatiques
PERFORMANCES
Vitesse maximale
200 km/h
0 à 100 km/h
7.8 s
CONSOMMATIONS
Consommation mixte
6.3l/100km
Émission de CO2
148 g/km
TARIF
Prix de base
58900 €
Prix du modèle essayé
76900 €

Poster un commentaire