Essai PORSCHE Cayenne S E-Hybrid

Vincent Desmonts, le 09/03/2015

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Désormais restylé, le Porsche Cayenne se décline en version hybride rechargeable. Performant, confortable et efficace, serait-il le vrai couteau suisse de la gamme ?

Un SUV très branché

En quelques années, Porsche a pris fait et cause pour l’hybridation, en utilisant cette technologie sur son emblématique « hypercar » 918 Spyder, mais aussi sur les prototypes d’endurance 919. Dans la gamme actuelle, cet effort se traduit sous la forme d’une Panamera S E-Hybrid et de ce Cayenne S E-Hybrid. Sur le plan technique, ce dernier adopte un V6 3.0 à injection directe et compresseur d’origine Audi développant 333 ch, et l’associe à un moteur électrique synchrone à aimant permanent de 95 ch. La puissance combinée du système hybride atteint 416 ch, tandis que le couple maxi s’établit à 590 Nm, disponible sur une large plage de régimes, allant de 1 250 à 4 000 tr/min. Intercalé entre le V6 et la boîte automatique à 8 rapports, le moteur électrique est alimenté par un pack de batteries lithium-ion d’une capacité de 10,8 kWh. Celui-ci, gros comme une valise, est installé sous le plancher du coffre, qui perd 90 dm³ de volume dans l’opération. Ces accumulateurs se rechargent en 2h45, voire seulement 1h20 à condition d’avoir opté pour le chargeur 7,2 kW, facturé 720 € en option. Dans tous les cas, Porsche fournit la borne de recharge domestique, geste commercial qu’il convient de saluer. Grâce à ses batteries assez costaudes, le Cayenne S E-Hybrid pourra réalistement parcourir 20 km en ville en mode électrique pur (E-Drive). Ce chiffre risque cependant de baisser si vous avez l’intention de vérifier les 125 km/h maximum autorisés dans ce mode. Lorsque les batteries sont suffisamment chargées, c’est sur ce mode 100 % électrique que le Cayenne démarre. On profite alors d’un reposant silence et de performances suffisantes au quotidien, d’autant que le moteur électrique offre 310 Nm de couple à lui seul et utilise les 8 rapports de la boîte automatique pour optimiser son rapport vivacité/consommation. Tout juste pourra-t-on reprocher quelques à-coups de transmission dans ce mode.

Une sobriété qui n’a rien d’exceptionnel…

Une fois la batterie épuisée, le Cayenne devient un hybride classique en démarrant son V6. Un moteur doux et onctueux, plutôt plaisant à l’oreille, qui ne fait pas regretter le silence de la phase de conduite 100 % électrique. Les deux machines se complètent harmonieusement, le thermique faisant la plupart du temps relâche lors des traversées de villages, ses arrêts/redémarrages étant d’une totale douceur. Il lui arrive même de se couper dans les descentes, ce qui pourra surprendre : le compte-tours tombe à zéro alors que l’on est à 130 km/h ! Bref, ce Cayenne S E-Hybrid incite à une conduite décontractée afin de profiter au mieux de son groupe motopropulseur, même si l’efficience de ce dernier est assez médiocre une fois terminée la phase électrique. En effet, la consommation moyenne s’établit aux alentours de 11 l/100 km une fois la batterie vidée, voire 12,5 l/100 km en ville. C’est mieux qu’un SUV essence classique comparable, mais moins bien qu’un modèle diesel. D’où l’importance de partir de chez soi avec une batterie rechargée à bloc.

S’il incite à l’indolence, n’allez pas pour autant croire que cet hybride Porsche soit paresseux. Il suffit d’écraser l’accélérateur pour que les deux moteurs fonctionnent de concert, procurant alors d’excellentes performances. Le 0 à 100 km/h est effectué en 5,9 s, soit un chrono comparable à celui d’un Boxster, tandis que le kilomètre départ arrêté est couvert en 25,7 s. En fait, c’est juste le temps de réponse à l’accélérateur qui vient gâcher un peu le plaisir : la puissance n’arrive parfois qu’après un certain délai, comme si le Cayenne S E-Hybrid prenait son souffle avant de s’élancer. Heureusement, pour le reste, cet engin offre un excellent amortissement, une direction précise (quoique parfois un peu légère) et un comportement équilibré. On apprécie également sa présentation intérieure flatteuse, tandis que les retouches apportées au style extérieur, qui touchent pour l’essentiel la calandre, le capot et les feux arrière, se gardent bien de bouleverser la formule à succès du SUV Porsche.

À retenir

Les plus

Système hybride rechargeable doux et bien conçu, insonorisation soignée, confort, agrément de conduite, présentation et finition.

Les moins

Autonomie encore un peu faible en mode 100 % électrique, consommation élevée une fois la batterie vide, options (très) chères, gabarit imposant.

Note de la rédaction

15,6/20

Agrément de conduite : 17/20
Sécurité active et passive : 15/20
Confort et vie à bord : 17/20
Budget : 9/20
Fiche technique
MOTORISATION
Carrosserie
SUV
Année
2014
Energie
hybride essence rechargeable
Cylindrée
2995 cm3
Nombres de cylindres
6 cylindres
Disposition des cylindres
en V
Alimentation
Injection directe, compresseur
Puissance
416 ch à 5500 tr/min
Couple
590 Nm à 1250 tr/min
TRANSMISSION
Roue motrices
Traction intégrale
Boite de vitesse
Automatique à 8 rapports
DIRECTION
Direction
À crémaillère
Type
Electrique
Diamètre de braquage
0
FREINAGE
Freins avant
Disques ventilés (360 mm)
Freins arrière
Disques ventilés (330 mm)
SUSPENSIONS
Type de suspensions
Train AV
Train AR
DIMENSIONS
Longueur
485 cm
Largeur
194 cm
Hauteur
170 cm
Empattement
Poids à vide
2350 kg
Réservoir
Pneumatiques
PERFORMANCES
Vitesse maximale
243 km/h
0 à 100 km/h
5.9 s
CONSOMMATIONS
Consommation mixte
3.4l/100km
Émission de CO2
79 g/km
TARIF
Prix de base
84038 €
Prix du modèle essayé
84038 €

Poster un commentaire