Première apparition sur route pour l’Hypercar Vanwall Vandervell 1000

Samuel Morand
20/09/2022
Tandis que sa Vanwall LMH poursuit son développement en piste en vue d’une prochaine participation au Championnat du Monde d’Endurance (WEC) et aux 24 Heures du Mans, Vanwall (ex-ByKolles) a présenté les premières images de la version routière de son Hypercar.

La nouvelle réglementation LMH en vigueur en WEC et aux 24 Heures du Mans a suscité des envies chez de nombreux constructeurs, et Vanwall Racing est de ceux là. Avec sa Vanwall LMH, le constructeur basé à Greding, en Allemagne, entend venir jouer sur les terres de Toyota, Peugeot, Ferrari ou encore Porsche pour ne citer qu’eux, et tenter d’accrocher une victoire au scratch sur la classique mancelle.

La Vanwall LMH est animée par un bloc V8 Hybrid fourni par Gibson, qui développe 680 ch (500 kW) conformément à la réglementation en vigueur dans sa catégorie. Le véhicule qui ne pèse que 1 030 kg (poids minimal), est conçu à grand renfort de fibre de carbone et se dote d’une carrosserie à l’aérodynamique affutée.

La Vanwall LMH prend régulièrement la piste depuis cet été et après son déverminage, elle a été vue en action sur les circuits allemands du Lausitzring et d’Oschersleben, où elle a récemment couvert 143 tours (environ 530 km). L’objectif affiché de Vanwall Racing depuis la présentation du projet, est d’être présent dans la Sarthe en juin 2023 et pour cela il lui faudra préalablement engager sa voiture aux 6 Heures de Spa-Francorchamps (deuxième manche du WEC 2023).

Plus de 1 000 ch attendus pour la Vanwall Vandervell 1000

Et le constructeur allemand a également un autre projet : celui de d’homologuer une version routière de sa compétitrice. Un travail déjà bien avancé, puisqu’une version prototype de la Vanwall Vandervell 1000 a été photographiée sur la voie publique, où elle n’est sans doute pas passée inaperçue.

A lire aussi :   La Flying Spur Hybrid est officiellement la Bentley la plus efficiente

Reprenant les lignes de la compétitrice, cette version routière a abandonné son imposant aileron arrière et adopte un « aileron de requin » plus discret que celui équipant la machine de course. Pour le reste, la Vanwall Vandervell 1000 est visiblement très proche du véhicule de course, jusqu’à la mécanique qu’elle embarque.

Elle reçoit en effet le bloc Gibson V8 évoqué plus haut, mais à la différence de la version LMH elle n’est pas bridée par une quelconque réglementation. Résultat : l’Hypercar de Vanwall pourrait disposer d’une cavalerie supérieure à 1 000 ch, dont la puissance serait envoyée aux quatre roues du véhicule.

Le constructeur allemand doit encore officialiser les spécifications de cette nouvelle Hypercar, mais ces premières informations sont pleines de promesses.

Crédit photos : Vanwall Racing

Poster un commentaire