Fonction Autopilot : Tesla reprécise les règles

Samuel Morand
28/01/2016
Depuis son lancement en octobre dernier, la fonction Autopilot (conduite autonome) disponible sur la Model S est sujette à interrogations après que des conducteurs peu sourcilleux sur les règles de sécurité, l’ont prise à défaut avant de publier leurs « mésaventures » sur le net. D’où ce petit rappel en images animées proposé par Tesla, sur les possibilités réellement offertes par son système.
Fonction Autopilot : Tesla reprécise les règles

Car cette fonction Autopilot n’a pas pour vocation de remplacer le conducteur dans toutes les conditions de circulation, comme certains usagers ont pu le penser avant de se trouver confrontés (et c’est arrivé) à des situations à risques. La fonction Autopilot de Tesla est là pour contribuer au confort du conducteur en effectuant pour lui des manœuvres simples, et en toute sécurité.

Sortir le véhicule du garage, évoluer de manière fluide sur des portions de routes rectilignes et à une vitesse « mesurée », ou encore effectuer une manœuvre de stationnement, font partie des attributions de ce système Autopilot, autorisant ainsi le conducteur à relâcher son attention l’espace de quelques secondes ou minutes. Ce qui signifie en clair que dans tous les autres cas de figure, Tesla vous recommande de conserver les mains sur le volant…

Poster un commentaire