Hyundai IONIQ 5 : elle arrive !

Alexandre Nardon
23/03/2021
Directement issue du concept car présenté par le constructeur coréen au salon de Francfort en 2019, l’IONIQ 5 a été officiellement dévoilée et le moins que l’on puisse dire est que ce modèle fait beaucoup parler de lui !

Il s’agit d’un SUV 100 % électrique aux lignes très réussies – à nos yeux tout du moins. Basée sur la toute nouvelle plateforme E-GMP spécialement conçue pour les véhicules électriques à batterie, l’IONIQ 5 semble plus compacte qu’elle n’est. Son empattement de 3 000 mm réserve à ses occupants un espace intérieur particulièrement impressionnant. À titre d’information si ce chiffre ne vous dit rien, sachez que l’empattement d’une Audi Q7 est de 2 995 mm… Avec une longueur de 4 635 mm seulement, l’IONIQ 5 présente des porte-à-faux extrêmement réduits, un trait qui participe grandement au dynamisme de ce crossover. Bien entendu, celui-ci jouit d’une aérodynamique soignée avec des panneaux de carrosserie aux ajustements ultra-précis et soigne aussi sa signature lumineuse tant à l’avant qu’à l’arrière. Sur les côtés, vous trouverez des poignées de porte affleurantes. Les roues affichent un design particulièrement travaillé pour un résultat final aussi réussi sur le plan esthétique qu’aérodynamique. Les photos officielles mettent en avant les roues de 20 pouces.

L’intérieur se veut épuré pour offrir un espace de vie où riment confort et bien-être. Le plancher entièrement plat est idéal et les équipes de Hyundai ont imaginé une console centrale qui peut coulisser sur 140 mm afin de s’adapter à tous les besoins. Les sièges avant électriques sont très fins pour optimiser l’espace aux jambes des passages. Nous retrouvons beaucoup de matériaux d’origine durable (PET issu de bouteilles recyclées, fils de laine naturelle, peinture biologique…).

Propulsion ou 4RM

Du point de vue mécanique, plusieurs versions seront proposées. L’offre débutera avec une batterie de 58 kWh couplée à un moteur de 125 kW pour 350 Nm de couple animant les roues arrière. Le 0-100 km/h sera abattu en 8,5 secondes. Vient ensuite une version équipée d’une batterie de 72,6 kWh avec un moteur toujours à l’arrière délivrant cette fois une puissance de 160 kW pour un couple inchangé. 7,4 s suffisent pour atteindre les 100 km/h. Deux déclinaisons à 4 roues motrices sont aussi proposées. La première s’appuie sur la batterie de 58 kWh avec un moteur à l’avant (53 kW et 255 Nm de couple) et un moteur arrière (120 kW et 350 Nm). Le 0-100 km/h est abattu en 6,1 secondes. Enfin, la IONIQ 5 la plus puissante combine deux moteurs de respectivement 70 kW à l’avant et 155 kW à l’arrière pour une batterie de 72,6 kW. De quoi franchir les 100 km/h en 5,2 secondes !

A lire aussi :   Citroën Ami : deux années de succès y compris chez les pros

Toutes ces versions ne seront peut-être proposées en France, mais dans tous les cas la vitesse maximale est limitée à 185 km/h. En termes d’autonomie, Hyundai avance le chiffre de 500 km pour la version la plus endurante. Cette étonnante voiture gère les infrastructures de recharge de 400 et 800 V. Sur une borne délivrant 350 kW, la IONIQ 5 pourra passer de 10 à 80 % de charge en 18 minutes seulement avec la possibilité de récupérer 100 km d’autonomie en 5 minutes. Elle dispose aussi de la technologie de recharge inversée (V2L) qui lui permet de recharger un autre véhicule électrique ou tout équipement doté d’une batterie. Pour cela, l’IONIQ 5 dispose de deux prises pour une puissance maximale de 3,6 kW.

Poster un commentaire