Pas d’hybrides pour Aston Martin

Olivier Thomas
16/05/2014
Contrairement à Ferrari, McLaren ou Porsche qui ont décidé de se lancer dans l’hybride avec LaFerrari, la P1 et la 918 Spyder, Aston Martin annonce qu’il restera fidèle au moteur thermique et notamment au bloc V12.

Lors de la présentation de la nouvelle Vanquish Volante, Ulrich Bez, le patron d’Aston Martin, confie ne pas vouloir faire le choix de l’hybridation, afin de ne pas dénaturer le caractère sportif des modèles anglais. « Nous ne verrons pas l’hybride ni l’année prochaine, ni celle d’après, explique-t-il. Il y a deux aspects dans l’hybride, comme en F1, car cela sert à dépasser un concurrent. Mais cela n’a pas de sens sur la route. L’autre concerne l’économie d’énergie ». Et d’ajouter, plein de bon sens : « C’est très simple, si vous conduisez moins vite, vous économiserez du carburant. »

Cette position peut surprendre, à l’heure où la Commission européenne est en train d’édicter de nouvelles normes environnementales à respecter d’ici quelques années et sanctionnera financièrement les marques qui contreviendront à ces règles. Et Aston Martin ne roule pas vraiment sur l’or en ce moment… D’un autre côté, la firme manque également de moyens pour son budget recherche et développement.

Quoiqu’il en soit, la marque britannique restera fidèle à son V12, mais n’est pas contre l’idée du downsizing. « Un V12 a quelque chose de spécial, poursuit Ulrich Bez. Il sera toujours là dans les dix prochaines années, mais cela ne signifie pas que ce sera forcément un 6 litres. Cela pourra être un 5 litres, ou même moins. Cela améliorera la consommation de carburant. Nous nous sommes améliorés chaque année et avons gagné 30 % en cinq ans. Nous allons continuer dans cette voie grâce à des moteurs plus efficaces et un poids en baisse de par l’utilisation de l’aluminium et du carbone ».

Poster un commentaire