Ferrari vise 2025 pour l’électrique

Samuel Morand, le 13/12/2019

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Alors que la Ferrari SF90, le premier véhicule hybride de série du constructeur de Maranello présenté en mai dernier, laissait entrevoir l’arrivée rapide d’un modèle 100% électrique, Louis Camilleri, le CEO de Ferrari, a confirmé qu’un tel modèle ne serait pas à l’ordre du jour avant 2025.

Selon Camilleri en effet, qui s’est récemment exprimé lors d’une réception organisée au Centro Stile de Maranello, la technologie actuelle ne permettrait pas à la marque de proposer le produit qu’elle désire, même s’il a également confirmé que celle-ci étudiait bien la faisabilité d’un modèle GT 100% électrique.

« La technologie des batteries n’est pas là où elle devrait être », a-t-il expliqué. « Des problèmes importants demeurent en termes d’autonomie et de vitesse de chargement. Donc nous proposerons sans doute un modèle électrique, mais pas avant 2025. Pas à court terme ».

Un discours qui pourrait surprendre quand on sait que de nombreux constructeurs ont pourtant déjà franchi le pas du tout électrique, y compris des marque proposant des Supercars telles que Pininfarina avec son modèle Battista, ou encore Lotus avec sa redoutable Evija dont la puissance devrait frôler les 2 000 ch et 1 700 Nm.

Et si Ferrari prévoit malgré tout de vendre 60% de modèles hybrides par an à l’horizon 2022, Camilleri a confirmé que la marque étudiait également d’autres alternatives que l’électrique, telles que l’hydrogène ou les bio-énergies.

Source : Reuters

Illustration : Ferrari SF90 Stradale

Poster un commentaire