Quelle voiture électrique a la plus grande autonomie ?

, le

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Parmi les principaux freins à l’achat d’une voiture 100 % électrique, on trouve son autonomie hors centres urbains et sa capacité à être rechargée rapidement. Heureusement, la technologie avance à vitesse grand V et partir en vacances avec une auto zéro émission est, aujourd’hui, parfaitement envisageable. Seule condition préalable : opter pour l’un des 20 modèles de notre sélection, qui cumulent autonomie routière confortable et acceptation des fortes tensions de recharge. (les autonomies annoncées sont exprimées en cycle mixte WLTP ).

Audi Q4 e-tron 40 – Autonomie : 517 km
Des quatre motorisations proposées sur le SUV compact d’Audi, la 40 (204 ch et batterie de 77 kWh) est celle qui s’arrêtera le moins souvent à une borne de recharge. Autre bonne nouvelle, une récente mise à jour lui permet d’accepte des puissances de charge jusqu’à 135 kW, permettant de récupérer 80 % d’autonomie en moins de 30 minutes. Sur autoroute, à 130 km/h, vous pouvez tabler sur 300 à 330 km d’autonomie suivant les conditions météo. A partir de 50 900 €. Voir l’essai AUDI Q4 50 e-tron quattro

Audi Q4 Sportback e-tron 40 – Autonomie : 526 km
Strictement identique, d’un point de vue technique, au Q4 « normal », le Sportback profite de sa partie arrière plus effilée pour afficher un meilleur aérodynamisme. Le gain en autonomie reste toutefois limité entre 5 et 10 km sur autoroute, mais c’est toujours bon à prendre. Seuls hics, il faudra faire l’impasse sur la transmission intégrale des versions 45 et 50, et s’acquitter, à l’achat, de 2 000 € de plus que pour un Q4. A partir de 52 900 €.

Audi e-tron GT – Autonomie : 488 km
En comparaison de la variante RS, cette e-tron GT « de base » peut paraitre tranquille. Mais, avec 530 ch, elle est loin d’être placide. Sa puissance de charge maximale admissible (270 kW), lui permet de récupérer 350 km d’autonomie autoroutière en une demi-heure. Attention, toutefois, à ne pas abuser de la pédale de droite car les fortes accélérations auront un effet dévastateur sur sa capacité à enchaîner les kilomètres. A partir de 105 100 €. Voir l’essai AUDI RS e-tron GT

BMW i4 eDrive40 – Autonomie : 590 km
Disons-le d’emblée : le chiffre d’autonomie maximale annoncée par le constructeur est surévalué. Toutefois, avec 350 à 400 km possibles sans arrêt sur autoroute, ce dérivé de la Série 4 Gran Coupé est déjà parmi les plus capables du marché. Le chargeur embarqué de cette BMW accepte jusqu’à 205 kW de puissance, ce qui permet de faire « le plein » à 80 % en un peu moins de 30 minutes. A partir de 59 950 €. Voir l’essai BMW i4 M50

BMW iX xDrive50 – Autonomie : 630 km
Plus efficiente, mais dotée d’une batterie moins généreuse (71 kWh contre 105,2 kWh pour la xDrive50), l’iX xDrive40 est hors-jeu. Quant à la version M60, sa puissance démesurée (619 ch) entraine une consommation élevée. Inabordable au commun des mortels. Cet iX de milieu de gamme s’avère donc être le meilleur choix. D’autant que, avec 523 ch et 765 Nm, il n’est pas feignant lorsqu’il s’agit de dépasser. A partir de 107 950 €. Voir l’essai BMW iX xDrive50

BMW i7 xDrive60 – Autonomie : 625 km
La nouvelle Série 7 est d’abord disponible en version électrique. BMW ne pouvait, en effet, tolérer que Mercedes soit le seul à proposer une limousine zéro-émission. Contrairement à sa rivale, la marque munichoise a toutefois fait le choix de reprendre les lignes de sa limousine thermique. Si la mécanique de l’i7 se montre aussi efficiente que celle de l’iX, parcourir d’une traite 400 à 450 km sur autoroute sera tout à fait envisageable. A partir de 139 900 €.

Ford Mustang Mach-e Extended Range – Autonomie : 610 km
La gamme de la Mustang électrique permet de combiner, presque sans restriction, différents moteurs et batteries. Le bon choix, c’est de marier le deuxième niveau de puissance (294 ch tout de même) avec la batterie de 99 kWh. Cette dernière accepte des puissances de charge théoriques allant jusqu’à 150 kW. Mais le système Ford n’étant pas le plus performant du marché, il faudra patienter 45 minutes pour récupérer 80 % d’autonomie (environ 300 km à 130 km/h). A partir de 64 300 €. Voir l’essai FORD Mustang Mach-e AWD 351 ch

Hyundai Kona Electric 64 kWh – Autonomie : 484 km
Le petit SUV Hyundai est surprenant à plus d’un titre. Modèle le plus abordable de notre sélection, il est également le plus ancien (commercialisation en 2018). Malgré cela, il affiche une autonomie supérieure à celle de ses rivaux directs (250 à 280 km sur autoroute) et affiche des temps de recharge raisonnables pour un véhicule dont la technologie affiche 4 années au compteur (47 minutes pour passer de 10 % à 80 % d’autonomie). A partir de 41 200 €. Voir l’essai HYUNDAI Kona Electric 64 kWh Creative

Kia EV6 229 ch – Autonomie : 528 km
Pour devenir le n°1 mondial de la voiture électrique, le groupe Hyundai-Kia met le paquet. La « Voiture de l’année 2022 » en est un parfait exemple. Bien que nous parlions ici du modèle d’entrée de gamme, privé de transmission intégrale, l’EV6 est une redoutable routière qui peut rouler 380 à 400 km sur autoroute, sans arrêt recharge. Grâce à sa technologie 800V, elle peut récupérer 80 % d’autonomie en seulement 18 minutes ! A partir de 48 690 €. Voir l’essai KIA EV6 239 kW (325 ch)

Mercedes EQE 350+ – Autonomie : 654 km
Si la première Mercedes électrique de série, l’EQC, a déçu sur bien des points, les ingénieurs de la marque ont, depuis, largement corrigé leur copie. La dernière-née des EQ affiche ainsi une efficience très élevée (400 à 450 km d’autonomie autoroutière avec une batterie d’une capacité de 90,6 kWh). Ses lignes, qui ressemblent, à s’y méprendre, à celles de l’EQS, et son tableau de bord Hyperscreen MBUX lui donnent des allures de vaisseau spatial. A partir de 79 300 €.

Mercedes EQS 450+ – Autonomie : 783 km
La voiture électrique capable de parcourir 500 km sur autoroute n’est plus un rêve… si l’on est capable d’investir plus de 128 000 €. Contrairement à BMW, Mercedes a décidé de développer deux limousines distinctes : l’incontournable Classe S, qui reprend les motorisations thermiques et hybrides, et l’EQS, uniquement électrique. Son dessin, tout en arc de cercle, parait osé pour cette catégorie, traditionnellement conservatrice. A partir de 128 850 €. Voir l’essai MERCEDES EQS 450+

Nissan Ariya 87 kWh – Autonomie : 520 km
Retardé pour cause de crise sanitaire, le lancement commercial du pendant électrique du Qashqai est désormais effectif, les premières livraisons devant intervenir à la rentrée. Son autonomie réelle sur les réseaux secondaires et les voies rapides devra encore être confirmée, mais elle devrait être comprise entre 350 et 400 km. Sa puissance de charge maximale, fixée à 130 kW, devait permettre de limiter la durée des arrêts recharge à une vingtaine de minutes. A partir de 57 400 €.

Porsche Taycan GTS – Autonomie : 504 km
On peut être une vraie sprinteuse et, en même temps, une marathonienne de talent. Ainsi, la Taycan GTS abat le 0 à 100 km/h en 3,7 s, tout en permettant de parcourir 300 à 350 km sur autoroute. Cette variante, dernière-née de la gamme Taycan, est également disponible avec la carrosserie break Sport Turismo, mais l’autonomie baisse alors d’une vingtaine de kilomètres. Les recharges sont express car la tension maximale acceptée est de 270 kW. A partir de 135 659 €. Voir l’essai PORSCHE Taycan 4S Sport Turismo

Skoda Enyaq iV 80 – Autonomie : 531 km
Equivalent Skoda du Volkswagen ID.4, l’Enyaq iV (ces deux dernières lettres désignant les hybrides rechargeables et électriques de la marque) s’avère plus efficient grâce à une aérodynamique très soignée (Cx de 0,26). Comme toute Skoda digne de ce nom, il joue la carte de l’habitabilité et du volume de coffre. Ses tarifs sont également plutôt contenus. Sa batterie de 77 kWh accepte des puissances de charge allant jusqu’à 135 kW. A partir de 49 760 €. Voir l’essai SKODA ENYAQ IV

Tesla Model 3 Grande Autonomie – Autonomie : 602 km
Depuis toujours, les modèles de la marque américaine se sont distingués par leur incroyable efficience. Ainsi, l’autonomie autoroutière affichée par cette Model 3 est l’une des plus élevées du marché, oscillant en 400 et 500 km selon les conditions. Autre force de ce constructeur, son réseau de Superchargeurs permet de limiter les arrêts à une poignée de minutes. A partir de 59 990 €. Voir l’essai TESLA Model 3 Grande Autonomie

Tesla Model Y Grande Autonomie – Autonomie : 533 km
Sur le plan technique, ce SUV est totalement identique à la berline Model 3. Mais son poids supérieur et son aérodynamisme pénalisé par sa plus importante hauteur de caisse lui font perdre une cinquantaine de kilomètres d’autonomie sur voies rapides. Pour les familles nombreuses, il est toutefois l’option qui s’impose car il dispose, en série d’une troisième rangée de sièges. A partir de 62 990 €. Voir l’essai TESLA MODEL Y Grande Autonomie

Tesla Model S – Autonomie : 652 km
Il y a dix ans, Tesla révolutionnait le marché de la berline électrique avec cette concurrente des Audi A6, BMW Série 5 et Mercedes Classe E. Depuis, les fréquentes évolutions dont elle a profité lui permettent de rester dans le haut du panier. Sa version 2022, qui sera livrable en France au début de l’année prochaine, est ainsi la Tesla capable des plus longues distances sur autoroute : jusqu’à 520 km si l’on respecte les préceptes de l’éco-conduite. Tarif non communiqué. Voir l’essai TESLA Model S P90D

Tesla Model X – Autonomie : 560 km
Comme la Model S, dont il dérive très étroitement, le Model X est temporairement indisponible dans notre pays, le temps de parfaire la mise au point de sa nouvelle variante. Reconnaissable à ses portes arrière du type papillon, ce SUV ne rencontre pas le succès en Europe, sa hauteur, portes ouvertes, étant incompatibles avec la hauteur de la plupart des parkings de notre continent. Tarif non communiqué. Voir l’essai TESLA Model X

Volkswagen ID.4 Pro / Pro Performance – Autonomie : 511 km
A partir de la plateforme MEB de l’ID.3, Volkswagen a développé son premier SUV électrique. Ces deux versions, qui ne se distinguent que par la puissance de leur moteur (174 ch pour la Pro et 204 ch pour la Pro Performance) disposent de la même batterie, d’une capacité de 77 kWh. Comme leur cousin Audi Q4 e-tron, elles ont récemment vu leur puissance de charge maximale passer à 135 kW. A partir de 48 850 €. Voir l’essai VOLKSWAGEN ID4 GTX

Volkswagen ID.5 Pro / Pro Performance – Autonomie : 513 km
Puisque Audi a pu décliner son Q4 e-tron en coupé Sportback, Volkswagen fait désormais de même avec son ID.4. S’il ne se distingue que par le dessin de sa partie arrière, l’ID.5 gagne quelque peu en autonomie théorique, grâce à un meilleur coefficient de pénétration dans l’air. En conditions réelles, l’un comme l’autre reste capable d’environ 350 km sur autoroute. A partir de 52 550 €.

Poster un commentaire