Citytransformer CT-1 : une microcitadine sur mesure

Pascal Rops
26/07/2022
Une start-up israélienne vient de dévoiler une petite voiture électrique très innovante, puisque celle-ci peut se garer partout, ou presque. Son secret ? Une largeur réglable afin de s’adapter à la ville ou la route…

Le marché de la micro-citadine est en pleine révolution ! Après le succès de la Citroën AMI auprès des plus jeunes, et l’arrivée imminente des modèles plus performants, comme la Microlino de MicroMobility ou la future Twizy de Renault, c’est au tour de Citytransformer CT-1 d’apporter son lot d’innovations afin de séduire une clientèle encore plus large. Son atout ? Pouvoir se garer sur un emplacement deux-roues, tout en pouvant évoluer avec aisance sur les grands axes. En effet, son inventeur, Asaf Formoza, a été confronté à un problème de taille : dans son garage, il ne pouvait pas garer sa voiture compacte et sa moto à côté. Face à cette problématique, et ne voulant pas sacrifier son deux-roues, l’ingénieur s’est lancé comme défi de concevoir une voiture affichant seulement un mètre de largeur.

Produite en collaboration avec le constructeur de prototypes de Roding, la Citytransformer CT-1 affiche 1,58m de haut, 2,50m de long – et seulement 1m de large.

De fait, contrairement à d’autres véhicules de catégorie L7e, comme le Twizzy de Renault, la CT-1 est entièrement fermée et climatisable. La batterie de 14 kWh placée sous le plancher et les deux moteurs électriques de 7,5 kW fournissent une puissance suffisante pour évoluer sereinement. Le petit gabarit à propulsion arrière peut ainsi se faufiler dans le trafic sans effort.

Toutefois, son étroitesse limite sa vitesse à 30 km/h… Seulement me direz-vous ? Oui, sauf qu’au-delà, deux longerons situés à gauche et à droite du châssis, auxquelles sont reliées les roues, peuvent alors être sorties de 25 centimètres grâce à un système électro-hydraulique, sur simple pression d’un bouton. Une fois ses voies élargies, la voiture se veut plus stable, permettant ainsi d’évoluer jusqu’à 90 km/h. Une vitesse confortable pour les petits trajets du quotidien, d’autant que l’autonomie de 180 kilomètres rend la voiture encore plus attractive. Signalons que la batterie peut être rechargée en 3,5 heures sur une prise domestique. Avec un chargeur rapide, il faut compter 20 minutes seulement.

A lire aussi :   Citroën My AMI Buggy

Compacte, légère, mais néanmoins bien dotée la CT-1 souffre toutefois encore de quelques défauts de jeunesse. Les premiers essais démontrent que le mécanisme de déploiement du châssis grince atrocement… Mais ce problème devrait être résolu dans les semaines à venir selon son concepteur. Pour le reste, la CT-1 se dote de l’ABS et de l’ESP qui permettent de la rendre sûre. À l’intérieur, elle propose deux sièges, l’un derrière l’autre, offrant suffisamment d’espace même aux personnes de grande taille. Dans ce cockpit, deux petits écrans fournissent toutes les informations essentielles, l’infodivertissement et la connexion aux apps et aux services habituels. Les personnes avides de technologies seront gâtées… Et à n’en point douter, un petit sourire s’affichera sur leur visage lorsqu’il s’agira de chercher une place ou de se faufiler en ville. Une pression sur le bouton permettra de revenir à un véhicule d’une largeur d’un mètre, qui pourra passer partout et se garer tout aussi simplement…

La petite CT-1 devrait être commercialisée en 2024. Reste à savoir si elle arrivera sur le marché français.

Poster un commentaire